Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BRELEVENEZ - LANNION

  • HOMELIE  TROISIEME  DIM  ORD  C  (23 janvier 2022)

          

     

               Ne 8, 2-4a.5-6. 8-10  Ps 18  1 Cor 12, 12-30  Lc 1, 1-4; 4,14-21

    Dimanche de la Parole de Dieu et Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

     

    FIL  CONDUCTEUR : La Bonne Nouvelle du Salut, annoncée par le Seigneur Jésus est pour nous tous une LIBERATION, accomplissement de la Parole de Dieu, levée des obstacles dans notre marche vers le Royaume de Dieu et, en particulier délivrance de l’idée fausse que nous ne sommes pas capables de sainteté, alors que Jésus nous y invite !

     

    PRINCIPAUX  POINTS :

    1. Nous sommes trop persuadés que la sainteté nous est inaccessible, qu’elle est réservée à des humains exceptionnels. Elle nous dépasse, elle est trop dure, pensons nous, et seulement pour des « spécialistes de la sainteté » dont le modèle  qu’on nous présente parfois, nous décourage beaucoup plus qu’il nous aide à progresser ! Par contre, il nous faut comprendre que, de notre part, une condition est indispensable pour la sainteté : faire de l’Amour le sens de notre vie !
    2. Ce choix étant fait, la grâce de Dieu et non nos « mérites » fera le reste, si nous faisons confiance à Dieu. Bien entendu, dans notre cheminement à la suite du Christ et dans l’accueil de sa Parole, il ne s’agit pas de faire, dans le concret de notre vie n’importe quoi : la « liberté des enfants de Dieu n’est pas pagaille et licence de faire tout ce qui pourrait nous passer par la tête!
    3. La sainteté, c’est comme l’autoroute, lequel est accessible à toutes les voitures normales, aux grosses cylindrées comme aux plus modestes, chacune à sa vitesse (limitée), sans excès. Et notre « code de la route » à nous, c’est la Loi d’Amour du Christ,( même quand il n’y a en vue ni gendarme ni radar) !
    4. A Nazareth, Jésus nous lance une invitation à nous lancer sur la route menant à la sainteté, quel que soit notre état de vie, notre rôle dans la société et dans l’Eglise.
    5. Sur cette route, nous cheminons avec nos frères chrétiens de la même confession ou des autres « confessions» ou Eglises et des hommes de bonne volonté en recherche de la Vérité ! Ce flot tendu vers un même but n’avance pas dans l’UNITE telle que la voudrait le Seigneur Jésus. Comme sur nos autoroutes, il y a des blocages et notre reflexe est trop souvent d’accuser ceux qui roulent (ou stagnent) sur l’autre ligne d’être les auteurs du blocage !

     

    1. C’est au contraire dans le respect de l’autre, et la tolérance, mais aussi la fermeté sur ce qui est juste ou injuste, que nous pourrons tous atteindre le Royaume, comme le veut le Christ !
    2. Et cela en éliminant nos divisions déjà dans le corps que nous formons ! Si, dans le corps, la main droite fait le contraire de la gauche, rien ne va plus, comme nous explique Paul ! 

     

    Jésus vient de nous montrer qu’il accomplit sa part, indispensable, dans le Salut de l’humanité. A nous de remplir la nôtre. Cette eucharistie est une invitation à le faire chacun et ensemble dans l’UNITE !

     

     

     

    Michel  ANDRE, diacre     jeannemichel.andre@gmail.com

     

    BLOG   http://puzzlebondieu777.over-blog.com