Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BRELEVENEZ - LANNION

  • TROISIEME  DIMANCHE  AVENT  B  17 décembre 2017

     

    Is 61, 1-2 . 10-11   1 Th 5, 16-24    Jn1, 6-8 .19-28 

    Dimanche de joie, dans l'attente de Noël  

     

    FIL CONDUCTEUR  :

    Jean, le précurseur, prépare la "campagne de Salut" de Jésus en baptisant d'eau les juifs qui viennent à lui dans le repentir, et l'humilité, pour une conversion libératrice. C'est le moment que les autorités religieuses, totalement étrangères à cette démarche d'authenticité, choisissent pour affirmer leur emprise sur le peuple qu'elles étaient sensées conduire. Elles prétendent "contrôler" Jean, qui, heureusement  supplée à leur carence, mais elles n'ont comme seul but, que de renforcer leur emprise sur le Peuple. Ces "autorités" passeront, hélas, à côté de la joie de ceux qui accueillent, comme nous aujourd'hui, Celui qui vient, à Noël, apporter le Salut à l'humanité blessée!  

      

    PRINCIPAUX  POINTS : On pourrait croire que rien n’a changé dans le monde, entre l’époque de Jean Baptiste et la nôtre : Toujours des problèmes, des conflits d’intérêts  allant jusqu’à la guerre ouverte, haine, intolérance…Le Mal est encensé et le Bien malmené. L'inquiétude amène au désespoir….

    1. Pourtant, ce qui a radicalement changé, c’est la certitude que nous avons d’être sauvés grâce à Celui dont nous allons fêter la naissance, Jésus, en attendant qu’à son retour, le Mal soit définitivement vaincu ! L'espérance l'emporte alors sur le désespoir et nous projette vers un avenir de BONHEUR…à condition d'avoir la bonne réaction devant cette situation d'aujourd'hui!

    En effet, nous avons le choix entre deux attitudes opposées:

    1. Nous tourner vers Dieu qui seul peut nous délivrer de ces erreurs, de ces manques, voire de ces péchés par refus d’amour, que nous reconnaissons. C’était l’attitude de tous ces juifs de bonne volonté qui venaient à Jean pour être lavés de leurs péchés par ce baptême d’eau. C’est notre attitude quand, reconnaissant tous nos manquements à l’amour, nous sollicitons notre pardon dans le sacrement de réconciliation et que nous prenons réellement les moyens de nous améliorer.
    2. Par contre, l’autre réaction, c’est, comme ces dirigeants juifs, imbus de leur pouvoir et de leur soi-disant piété, celle d'ignorer les signes que Dieu nous envoie. Certes, il était dans la responsabilité de ces pharisiens de Jérusalem, de se renseigner sur la conformité de ce que faisait et enseignait Jean Baptiste…Mais, après avoir constaté qu'il était dans la norme par rapport à la Loi, ils auraient dû chercher à connaître Celui dont Jean leur signalait la présence et l'importance, Jésus, au milieu du peuple juif. Au lieu de cela, ils n'ont cherché qu'à préserver leur importance et leurs privilèges et se sont opposés à Jésus, pour, finalement l'éliminer, parce que "gèneur" vis-à-vis de leur pouvoir! Ils ont tourné le dos à celui qui venait les sauver tous et ont fini par le crucifier ! Cette réaction, nous la constatons aujourd'hui dans le "monde" autour de nous, qui s'estime indépendant de Dieu et lui tourne le dos!
    • Dans quelle sorte de réaction sommes-nous chacun aujourd’hui ? La bonne ou la mauvaise ? Et en avons-nous pleinement conscience ? C’est justement la constatation de notre comportement réel, profond (pas de la façade), qui nous donne la réponse:
    • Avec ceux que je côtoie, mon conjoint, mes enfants, mes proches, mais finalement avec tous, est-ce moi qui pose toujours les questions, comme si m'appartenait le pouvoir et le droit de tout contrôler et critiquer? : "Pourquoi ci, pourquoi ça ? qu’est-ce qui te permet de…. ? Tu ne vois donc pas que…  T’es donc aveugle ou quoi ?". Est-ce moi qui, en fin de compte, devient un "rabat joie", un grincheux, semant la peur autour de lui, écartant la joie et la paix de son entourage, trouvant toujours à redire?… S’il en était ainsi, je serais comme les "contrôleurs de Jean Baptiste, laissant passer la grâce du Salut!
    • Au contraire, soyons sans ambigüité dans le même groupe que ceux qui rejoignaient Jean Baptiste pour le baptême d'eau. Ce groupe, maintenant, suit Jésus qui l'a baptisé dans l'Esprit et le feu". En ce troisième dimanche de l'Avent, ce groupe que nous voulons former, avec la grâce de Dieu, célèbre dans la JOIE "Celui qui va venir" dans l'humilité, Jésus, l'Enfant-Dieu de la crêche!

     

    Soyons donc de ce groupe des vrais amis de Jésus, qui l’écoutent humblement, dans sa Parole, au lieu de poser sans cesse des questions soupçonneuses aux autres…et même au Bon Dieu !

    C’est cela, se préparer à Noël !

     

    Michel ANDRE, diacre  jeannemichel.andre@gmail.com

     

    BLOG    http://puzzlebondieu777.over-blog.com

     

  •  IDÉES  POUR  HOMÉLIE  2ème Dimanche  Avent B 10 décembre 2017

    Is 40, 1-5.9-11   Ps 84    2 P 3,8-14  Mc 1, 1-8

    Attente du Salut dans une véritable conversion

     

    FIL  CONDUCTEUR :

    Jean le Baptiste nous fait passer de l'attente du Messie à l'attente du Salut en Christ. Il a préparé les hommes au baptême chrétien par le baptême d'eau. Il nous a montré la part que nous avions à accomplir dans le Salut du monde par une conversion sincère! 

     

    Principaux points :

    1. Ce temps de l’Avent est temps de l’attente de Celui qui doit revenir dans la gloire, l’attente du retour du Christ à la fin des temps, bien au-delà de ce Noël prochain où nous fêterons sa première venue parmi les hommes. Dimanche dernier, nous avons vu que cette attente est une « veille », nécessitant de notre part une « conversion ».
    2. Qui dit conversion dit "changement". A travers la préparation, par Jean Baptiste, du peuple juif à la venue de Jésus, nous comprenons mieux quelle conversion nous est aujourd’hui nécessaire.
    3.  Comme les juifs auxquels s’adressait Jean, il nous faut partir d’une situation dont les difficultés nous accablent trop souvent : problèmes de toutes sortes, souffrances personnelles, déceptions, découragement devant le triomphe apparent du Mal et le recul du Bien. Face à l’adversité, celle d’un monde menaçant qui nous entoure et celle de notre propre faiblesse, de nos insuffisances et de nos chutes, les promesses du Christ nous semblent, parfois, ne plus faire le poids. Dès lors, après la prise de conscience réaliste de notre situation et surtout de notre part de responsabilité là-dedans, notre réaction doit être à la fois :
    4. - comme pour les juifs venant vers Jean, la repentance par rapport à notre péché, à notre manque de confiance véritable en Dieu,- mais en même temps l’espérance en l’amour de Dieu pour nous, seule capable de nous relever et de nous diriger vers le Bonheur du Royaume, malgré toutes les épreuves auxquelles il faut toujours faire face. Il s’agit de passer d’une confiance en soi à la confiance en Dieu, tandis que nous découvrons notre vulnérabilité.
    5. C’est un véritable changement d’attitude, une véritable conversion. Mais en fin de compte, c’est aussi une libération, par rapport à l’anxiété de devoir sans cesse faire face avec nos seules forces…dans notre faiblesse !
    6.  On rapporte que le célèbre humoriste juif, Tristan Bernard, venant d’être découvert par les nazis et en partance pour les camps d’extermination avait déclaré que, jusqu’alors, il avait été dans l’anxiété de cette arrestation et que, désormais, il était dans l’espérance de la liberté!
    7.  Nous passons du baptême de repentance de Jean au baptême chrétien (Mc 1, 8 : « Moi je vous ai baptisé d’eau, mais lui vous baptisera d’Esprit-Saint ! »), baptême d’espérance concrétisant la rencontre personnelle d’amour de chacun de nous avec Jésus. Dieu est patient avec nous. Il attend, pour nous rencontrer, le temps nécessaire, sans se lasser! Pierre nous dit, en effet, que l’amour est patient. Il nous dit aussi que c’est maintenant le temps favorable. Passons donc, nous aussi, de l’ATTENTE (de ce temps de l’avent) à l’ESPERANCE !

     

                Michel ANDRE, diacre  jeannemichel.andre@gmail.com BLOG http://puzzlebondieu

                777.over-blog.com