Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BRELEVENEZ - LANNION

  • QUATRIEME DIMANCHE ORDINAIRE B 31 janvier 2021

    Dt 18, 15-20   Ps 94  1 Cor 7, 32-35  Mc 1, 21-28

                             Lancement de la « Bonne Nouvelle du Salut »

                     DOUBLE  LIBERATION : sur le fond et dans la forme

     

    FIL CONDUCTEUR :

     

    La Bonne Nouvelle de notre salut est, en elle-même, une libération par rapport à la rupture malheureuse  entre l’humanité et son Créateur. C’est aussi une libération par rapport à la rigidité des prescriptions édictées par les scribes au nom de la Loi de Moïse. Rien d’étonnant, donc, à ce que cette double libération apportée par le Christ, se concrétise ,à la synagogue de Capharnaüm, par la libération d’un « possédé » ! D’aucuns objecteront peut-être que cet homme présentait les caractères de l’épilepsie . Mais on peut être à la fois épileptique et possédé, bien entendu !

     

    PRINCIPAUX  POINTS :

     

    • Cette intervention de Jésus à la synagogue de Capharnaüm, c’est un peu le coup d’envoi médiatique de sa campagne « Bonne Nouvelle du salut ». L’assistance est frappée par l’autorité de Jésus sur les forces du Mal et sur la bonne façon de respecter la Loi de Moïse par un « enseignement, nouveau, car donné avec autorité ». Cela tranchait sur la fausse « tradition » des scribes, qui n’était qu’immobilisme et discours de perroquets ne sachant que répéter sans comprendre.
    • Par contre, l’enseignement de Jésus porte sur la vraie façon « d’accomplir » la Loi, en pratiquant l’amour véritable était une libération nécessaire !
    • Il nous faut accueillir les progrès de l’humanité, ceux des sciences, par exemple, à condition que leurs applications soient conformes au Plan de Dieu. Il nous faut rejeter, par contre, les innovations fantaisistes ou nuisibles allant à l’encontre du Plan de Dieu (voir même du simple « bon sens »…comme le mariage unisexe), sans rejeter pour autant leurs protagonistes, bien entendu !
    • A propos du mariage, d’ailleurs, Paul vient de nous montrer les principes immuables de la sexualité, conformes au Plan de Dieu, mais aussi, certaines visions (sur les « rôles »masculin et féminin, par exemple) appelées, elles, à évoluer dans un contexte différent, afin de rester, justement, conformes au Plan de Dieu.
    • Les arguments en faveur du célibat consacré et du mariage, sont à prendre dans cette perspective de recherche du « meilleur », mais toujours en fonction de l’appel personnel de Dieu sur chacun ! A nous, donc, de bien discerner l'appel de Dieu!
    • Le caractère novateur de cet enseignement de Jésus va, bien entendu, attirer l’opposition acharnée des « Puissances du Mal », dont les « révélations » trahissent leur origine maléfique par le simple fait qu’elles sèment le trouble. Cette caractéristique reste toujours valable de nos jours et doit nous aider à discerner ce qui vient de Dieu par rapport à ce qui s’oppose à Lui !

    Cette intervention de Jésus, associant miracle et enseignement libérateur, nous incite à toujours rechercher, au-delà du miracle, la volonté libératrice profonde de Dieu sur chacun de nous !

     

    Michel ANDRE, diacre    jeannemichel.andre@gmail.com

    BLOG   http://puzzlebondieu777.over-blog.com