Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BRELEVENEZ - LANNION - Page 3

  • PROPOSITIONS  POUR  HOMÉLIE  DIMANCHE C   24 Novembre 2019 CHRIST  ROI  DE  L'UNIVERS

     

     2S 5, 1-3  Ps 121  Col 1, 12-20  Lc 23, 35-43

    A TRAVERS LES ÉVÉNEMENTS, RECONNAÎTRE, AVEC LA ROYAUTÉ DU CHRIST, LE TRIOMPHE FINAL DE L’AMOUR

     

    FIL  CONDUCTEUR

     

    Nous constatons un affrontement sans concession possible entre les deux réalités totalement opposées du Bien et du Mal, de l'Amour et de la haine. Cette lutte acharnée marque toute la Création. Dieu, en effet a pris le risque de nous donner la Liberté, donc celle du choix, afin de nous faire accéder, par le choix de l'Amour, au Bonheur de sa propre Vie Trinitaire. La royauté du CHRIST affirme le triomphe final inéluctable du Bien contre le Mal, de l’Amour contre la haine!

    Dans cette lutte sans merci entre Bien et Mal, le risque, pour nous, serait de nous arrêter aux "apparences" que comportent les événements. Derrière ceux-ci, notre confiance en l’Amour de Dieu, personnifié en Jésus, nous fait découvrir cette merveilleuse ROYAUTÉ du Christ et la perspective du Bonheur par l’Amour, en plénitude qui caractérise cette royauté !

     

    PRINCIPAUX  POINTS

    1. L'affrontement entre Bien et Mal apparaît particulièrement lors de cette scène de la crucifixion de Jésus que nous relate l'évangile.

    • Le Mal y est bien présent dans toute son agressivité :

      • de haine (ricanements, acharnement, meurtrier de l’innocent dans le raffinement du pire des supplices)

      • de bêtise (« voyons si Élie va venir le délivrer »)!           Le Bien, c'est le déploiement inouï de l'Amour de Dieu en la personne du Christ, pour le Salut de l'humanité, lors de ce sacrifice incroyable!

    Et c'est aussi la part apportée, à ce sacrifice rédempteur, par ceux qui, jusqu'au bout, ont gardé la FOI ou qui, comme le "bon larron", l'ont magnifiquement trouvée! Cette admirable découverte, par lui, de la foi, nous montre que lui, premier saint déclaré de l'histoire, a su déceler, derrière l'horreur de ce qu'il vivait, l’Amour merveilleux du Christ-Roi de l'univers!

    Dans l’histoire de l’humanité, cet affrontement continue dans la lutte menée par le Bien, pour éradiquer les souffrances venant du Mal !

        2- Le risque, dans cette lutte entre Bien et Mal, c'est de se fier aux seules apparences du moment! C'est ce qu'ont vêcu les deux groupes d'acteurs lors de la crucifixion du Christ! C'est le "risque de l'iceberg" :

    • risque de ne voir que la partie qui dépasse la surface. Tantôt c'est une splendide montagne de glace qui émerveille; tantôt, c'est un amas affreux de roches grises, effrayant!

    • risque de méconnaître la réalité  qui nous est cachée, comme dans l'iceberg ces neuf dixièmes en profondeur, qu'il s'agit de maitriser pour une navigation écartant tout danger et parvenir à bon port!

    •  Ainsi en était –il pour les spectateurs de la crucifixion de Jésus : un groupe n'y voyait que l'abaissement de Jésus, l'échec apparent de sa mission! Ils n'ont vu que l'abaissement (volontaire), l'humiliation de Jésus. Ils ont ignoré ce qui restait caché à leurs yeux aveuglés, l'infini de l'Amour de Dieu, l'infini de la grandeur, puissance et majesté du Christ, vrai homme et vrai Dieu, ils ont ignoré le CHRIST-ROI!

    • L'autre groupe, celui de la Foi, autour de Marie, celui du Bon larron et du centurion, a compris que se manifestait là, véritablement, le Christ- ROI! Il a réalisé là, malgré les apparences, le lancement de la Bonne Nouvelle!

    • Quand se présentent à nous des événements décisifs pour notre vie ici bas ou notre vie éternelle, comment les abordons-nous?

    Est-ce avec le regard du monde, superficiel, à horizon limité à la "partie visible de l'iceberg", ou bien avec le regard de la Foi? Cette dernière attitude peut seule nous faire découvrir l'infinie puissance et l'infinie humilité de l'Amour du Christ-Roi, qui dépasse toute connaissance humaine et nous dévoile la Vérité profonde sur tout événement!

     

    Michel  ANDRE, diacre  jeannemichel.andre@gmail.com

     

    BLOG  http://puzzlebondieu777.over-blog.com

     

  • PROPOSITIONS IDÉES POUR HOMÉLIE 33EME DIM ORD C 17 Nov 2019

    Ml 3, 19-20a Ps 97 2Th 3, 7-12 Lc 21, 5-19

     

    FAIRE LE BON CHOIX POUR NOTRE VIE

     

    FIL CONDUCTEUR

     

    En cette fin d'année liturgique, la Parole de Dieu nous invite à imaginer quel sera le bilan de notre vie. Avons nous déjà franchement choisi de suivre le Christ sur le chemin menant à la Vie éternelle et cela se voit-t-il concrètement dans notre vie? Les disciples suivaient certes le Christ, mais leur admiration emphatique des richesses du Temple montraient un attachement important à ce qui n’était que secondaire. Leur choix de l’essentiel restait fragile. L’est-t-il aussi pour nous ? Le choix en question, c'est entre l'installation (illusoire) dans ce monde qui passe, ou, au contraire, la recherche du Royaume à venir, le Royaume de l'Amour et du BONHEUR définitif en plénitude! Quel choix sommes nous en train de faire VRAIMENT?

     

    PRINCIPAUX POINTS

     

    1. La première erreur serait de renoncer au rôle indispensable que Dieu assigne à chacun de nous en ce monde, sous prétexte de ne pas nous souiller au contact du Mal qui s'y étale! Jésus a bien précisé l'importance de l’action de transformation de ce monde que nous avons à mener à bien, en adressant sa prière au Père avant sa Passion (Jn17, 15-16). Nous ne sommes pas destinés à nous installer dans ce "monde" qui passe, mais à nous préparer tous pour la Vie éternelle dans l'autre, après un incontournable apprentissage sur terre destiné à nous faire grandir en AMOUR"!

    2. La seconde erreur serait de confondre ce moyen qu'est notre passage sur terre avec le but final de notre existence. Ce serait nous arrêter en chemin, dans l'illusion de pouvoir trouver en ce monde la plénitude du BONHEUR. Cette plénitude du Bonheur, Satan, notre Ennemi, nous la présente comme attachée à ce monde, sous deux formes aussi dangereuses l'une que l'autre, que sont :

     

    • L'installation dans une vie "matérielle" facile, offerte par le "monde", au besoin par des moyens discutables et trop souvent, déjà, hors de la Loi d'Amour du Christ. Notre confort et le maximum "d'assurances" contre tous les "pépins" possibles deviennent notre préoccupation principale sinon même unique. On s'installe dans ce monde, alors que "ce soir même, peut-être, on nous demandera compte" de l'utilisation de notre vie!

    • Le choix délibéré d'une voie opposée à celle de Dieu pour l'obtention du Bonheur! C'est ainsi que certains, suivant Satan et non plus l'Amour, cherchent leur "bonheur" dans des idéologies de mort, de haine, de violence dégradante, de destruction des valeurs morales universelles. Ils trouvent leur jouissance dans l'horreur! C'est ce à quoi nous assistons actuellement avec effroi!

    1. Nous qui voulons suivre Jésus sur le chemin de l'Amour pour un BONHEUR définitif en plénitude, nous sommes donc en rupture avec l'illusion mensongère propagée par le monde et forcément en but à la persécution.

     

     

     

    Le Mal sous toutes ses formes veut nous anéantir, mais nous sommes protégés tant que nous restons « dans la main de Dieu (Jn 10). D'où l'avertissement de Jésus d'avoir à persévérer dans la confiance en lui, en l'Amour!

    1. Sa propre persévérance dans l'accomplissement du Salut de l'humanité réalisé à la croix, Jésus la transmet à chacun de nous par la force de l'Esprit Saint qu'il nous a promis! Ainsi, nous pourrons parvenir au Bonheur en plénitude dans le Royaume, après avoir accompli notre vie, selon l'Amour, dans cette Création de Dieu, certes merveilleuse mais pouvant aussi être un piège! A nous donc, dès maintenant, de faire le BON CHOIX!

     

     

    Michel ANDRE, diacre jeannemichel.andre@gmail.com

     

    BLOG http://puzzlebondieu777.over-blog.com