Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BRELEVENEZ - LANNION - Page 2

  • TRENTE  ET  UNIÈME  DIMANCHE  ORDINAIRE  B  4 Nov 2018

     

    Dt 6, 2-6  Ps 118 Hb 7, 23-28  Mc 12, 28-34

     

     LE  PREMIER  DE  TOUS  LES  COMMANDEMENTS 

     

    Fil conducteur :

    Du dialogue entre le scribe et Jésus, ressort à l’évidence que l’AMOUR est ce premier des commandements qu’il nous faut suivre pour parvenir au Bonheur du Royaume de Dieu. Jésus nous en démontre la logique et nous précise qu’il en résulte la hiérarchie des bénéficiaires de l’amour que nous devons porter, à Dieu d’abord, à nous-mêmes ensuite et enfin à tous ces « autres » puisqu’il nous faut les aimer comme nous-mêmes !

    En fait, la Loi de Moïse contenait déjà tout cela…en théorie.

    Mais le scribe, qui le sait, apporte la précision indispensable, concernant comment il nous faut manifester cet Amour : au « pourquoi ? », il ajoute le « comment » ! Il a tout compris, comme le souligne Jésus en nous incitant à l’imiter !

    PRINCIPAUX  POINTS :

    1. L’Amour étant le principal, il est évident que Dieu, qui est la Source de tout amour, doit en être le pemier bénéficiaire. Sans source, pa de rivière possible. Sans Dieu, pas d’Amour véritable possible, mais seulement des amours factices, incapables de rassasier les « êtres d’Amour » que sont les humains ! Par ailleurs, si nous ne nous aimons pas nous-mêmes, il est évident que nous n’aimerons pas plus le prochain ! La perspective du Bonheur s’éloignerait alors pour tous !
    2. Le scribe a compris « comment » aimer Dieu et c’est cela la clef du Royaume. Ce n’est pas de dire « Seigneur, Seigneur….. » ou de réciter machinalement ce qui risque alors de n'être que des formules. Cela, tout le monde le sait et peut le faire sans aucun effort ! Dieu ne veut pas l’adoration de perroquets, mais celle d’hommes et de femmes ayant compris que le véritable sacrifice que Dieu nous demande, c’est de prouver notre amour pour Lui, en réponse à son amour, par l’amour concret envers notre prochain !
    3. Jésus confirme au scribe que son approche de l’Amour est la bonne car il a aussi compris l’importance de l’amour envers le prochain. Or, c’est dans ce domaine que nous devons être très attentifs à  pratiquer les deux manifestations de cet amour, qui sont :
      • Donner au prochain tout ce que nous pouvons en vue de son vrai Bonheur
      • Et accepter une dépendance d’amour vis-à-vis de ce prochain, pour l’obtention de notre propre Bonheur. Et cela même s’il doit en résulter pour nous une souffrance si le prochain vient à refuser parfois de nous donner cet amour que nous lui demandons !

     

     

     

    1. Le verset 34 de cet évangile est très important, aussi, par l’affirmation que «  nul n'osait plus l’interroger! ». Et pourquoi donc cette crainte? Sans doute parce que les interrogateurs habituels de Jésus étaient plutôt des "argumenteurs" cherchant à discutailler pour se faire valoir et conforter leur point de vue, sans désirer vraiment s'ouvrir à la nouveauté et à la radicalité de l'enseignement de Jésus. Ce que Jésus vient de dire est tellement dérangeant que l'on serait peut-être tentés nous aussi, de nous taire et de ne pas "en savoir plus"! Ne soyons pas ainsi, mais, plutôt, comme ce scribe qui n'était pas loin du Royaume, désireux d’en savoir plus et ne craignant pas d’interroger Jésus…qui nous est toujours accessible dans sa Parole !

     

     

    Michel  ANDRE, diacre  jeannemichel.andre@gmail.com

     

    BLOG   http://puzzlebondieu777.over-blog.com