Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BRELEVENEZ - LANNION - Page 2

  • 20ème Dimanche ordinaire C 14 08 2022

     

     

    Jr 38 Ps 39 He 12, 1-4 Lc 12, 49-53

    FAUSSE PAIX , VRAIE GUERRE!

     

    FIL CONDUCTEUR :

     

    Il était nécessaire de dénoncer la fausse paix hypocrite et de démasquer l'horrible vraie guerre!

    Avec Jésus, c'est chose faite, très clairement, dans la Parole de ce dimanche. Jésus réveille son auditoire (et nous aussi peut-être), en parlant du feu qu'il est venu porter sur la terre et en précisant que ce feu est en relation avec le baptême de sang (sur la croix), par lequel il va remettre l'humanité sur le chemin de l'Amour et du Bonheur, dans la Paix véritable!

     

    Principaux points :

    1. Ce "feu", c'est un feu d’amour qui veut embraser la terre, pas un feu destructeur comme tous ceux qui font la une de l’actualité, mais plutôt protecteur, comme les contre-feux qu’allument les pompiers pour arrêter l’incendie.

    2. Et, de fait, c'est ce feu d'Amour qui va nous réveiller de la torpeur béate dans laquelle la fausse paix du monde nous endort, sans méfiance.

    3. La vraie paix, ce n’est pas une sorte de cadeau que Dieu nous envoie sur un plateau d’argent avec un ruban rose autour et qu’il n’y a plus qu’à ouvrir pour en profiter ! La paix, c’est une œuvre ardue, à construire, à partir de ces valeurs que Dieu nous indique comme essentielles et que le monde a voulu brader …car elles l'empêchent de faire ses œuvres mauvaises. ! Le "monde" a voulu substituer, aux valeurs de Dieu, ses propres valeurs de "pacotille"! C'est ce que proclame la Parole de Dieu…et qui ne plait pas à tous ceux qui prétendent bâtir la paix sans Dieu et même contre Lui. Ceux là se perdent en conférences, discussions à n’en plus finir, mensonges, illusions, hypocrisie, dont nous constatons le résultat déplorable.

    4. La guerre larvée dont nous parle Jésus, qui divise les familles en "pour" ou "contre" cet Amour, que Jésus nous propose comme Valeur suprême, c'est déjà le signe que le monde n'est pas dans une paix véritable

    5. C'est avec étonnement que les braves gens voient se lever, au milieu d'eux, à leur insu, des adversaires résolus de l'Amour, promoteurs de la haine et d'une guerre véritable, sans merci, semant la terreur aveugle, comme celle qui sévit en Ukraine….pas si loin de nous… et aussi ailleurs, malheureusement!

    6. Face à cette fausse paix du "monde", celle qu'apporte Jésus est basée sur les valeurs fondamentales de respect, tolérance, compassion, solidarité…découlant de cet Amour dont la Source n'est autre que le Dieu Un et Trine des chrétiens! Cette vraie paix se construit avec des efforts souvent difficiles, de la sueur, des larmes, des sacrifices, du renoncement…et surtout, avec beaucoup d’Amour.

     

     

    Michel ANDRE, diacre jeannemichel.andre@gmail.com

     

    BLOG http://puzzlebondieu777. over-blog.com

  • 19ème DIMANCHE ORDINAIRE C 7août 2022

     

     

    Sg18, 6-9 Ps 32 He 11, 1-2. 8-19 Lc 12, 35-50

     

    La qualité de notre attente mesure la réalité effective de notre amour!

     

    FIL CONDUCTEUR

    C'est clair! La façon dont j'attends quelqu'un ou quelque chose d'important est le miroir reflétant ma relation profonde à cette personne ou cette chose…et finalement à Dieu! C'est ce que Jésus veut faire comprendre à chacun de nous aujourd'hui…pour que nous en saisissions l'importance et la nécessité de nous convertir vraiment, pour être prêt à l’accueillir!

     

    PRINCIPAUX POINTS

    1. L'attitude convenant à notre attente est présentée par Jésus comme celle de "veilleurs". Veiller, c'est accepter de faire passer un penchant naturel légitime (ici, le sommeil) derrière une préoccupation plus importante, qui est l'accueil de la personne qu'on attend. Or, celle-ci a une préoccupation essentielle qui est de trouver, "dés qu'il frappera à la porte", quelqu'un qui l'aime au point de lui sacrifier son confort, son sommeil! C'est bien ce que vivent certains dans le concret de leur profession : chauffeurs de poids lourds, urgentistes, pompiers, médecins….et ceux qui attendent leur retour à la maison!

    2. Cette veille suppose un Amour véritable, des deux côtés, avec ses deux "mouvements" de don et d'acceptation. Ce que donne celui qui veille (ici le serviteur), c'est cet accueil empressé que désire le maitre! Ce qu'il accepte, c'est de dépendre entièrement de celui qui fixe l'heure de son retour. De l'autre côté, de la part du "maître" qui arrive, l'Amour s'exprime par la relation nouvelle, inimaginable, qu'il établit avec son "serviteur". En effet, le Maitre abolit toute suprématie sociale et se met au service de ce "serviteur" qu'il a installé à table à son retour. C'est exactement ce que Jésus a fait et continue de faire avec chacun de nous…si la confiance envers lui suscite, dans notre cœur, l'Amour nous permettant de veiller jusqu'à ce retour!

    3. Plus notre veille sera prolongée et plus elle sera pénible. Nous avons horreur d'attendre! Plus l'attente se prolonge et plus nous tendons à dire : "Seigneur, combien de temps tarderas tu à me venir en aide?". Mais plus, aussi, notre "veille" portera de fruits d'Amour! Le Seigneur, à notre égard, accepte volontairement une certaine dépendance dans la mesure où notre vigilance et notre persévérance lui éviteront de se heurter à une porte fermée. Il en compte aussi renforcer notre confiance en lui et nous faire grandir en Amour. C'est dire que le Seigneur ne prendra pas le risque de prolonger notre attente au cela de ce que notre faiblesse est capable de supporter!

    4. Pour conclure cette parabole, Jésus se compare au voleur qui vient au moment où on l'attend le moins. Par là, Jésus nous met en garde contre une installation dans une vie de trop grande facilité, avec le risque de ne plus avoir le courage de veiller comme il nous demande de le faire. Mais là s'arrête la comparaison! Le voleur vient pour prendre, dépouiller, casser… Jésus vient pour nous apporter le Bonheur du Royaume, cette plénitude du Bonheur par l'Amour, qui passe par une "veille" assidue durant toute notre vie!

    5. Cette veille dans la Foi est nécessaire pour supporter les épreuves de notre vie et, en particulier celle de la séparation …parfois même définitive! Que celle-ci vienne de la profession, du départ des enfants, ou du conjoint pour de multiples causes.

    6. Dans l'attente du "retour", seule la Foi nous permet de grandir en Amour au lieu de sombrer dans le désespoir!

    7. Cette FOI au Christ, qui ajoute à la croyance en Lui, la confiance de l'Amour, nous permettra, "en possédant déjà ce que nous espérons", d'attendre, en veillant, la satisfaction de nos désirs légitimes, au lieu de nous comporter en "victimes" revendicatrices, déclarant que Dieu ne les entend pas et ne les exauce pas!

     

    Michel ANDRE, diacre jeannemichel.andre@gmail.com

     

    BLOG http://puzzlebondieu777.over-blog.com