Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • IDÉES  PROPOSÉES  POUR  HOMÉLIE  4ème Dimanche  ord B 28 janvier 2018

    Dt 18, 15-20  Ps 94  1 Cor 7, 32-35  Mc1, 21-28

     

    LANCEMENT DE LA  « CAMPAGNE  DU  SALUT » PAR  JESUS !

    UNE DOUBLE  LIBERATION 

     

    FIL  CONDUCTEUR :

    Le Salut, dont Jésus annonce la Bonne Nouvelle de l’accomplissement par lui-même, libère l’humanité des conséquences du péché initial ! Les hommes avaient cru pouvoir construire leur BONHEUR en dehors ou même contre l’Amour, en  dehors ou même contre Dieu. Cette cassure de la relation d’Amour avec Dieu et l’assujetissement au MAL en résultant, Jésus annonce et démontre qu’il est venu en délivrer tous les hommes de bonne volonté.

    Autre libération, celle vis à vis de la  froideur de la « lettre »,dans la relation entre Dieu et les hommes. Par la nouveauté de son enseignement, qui fait l’admiration de ceux qui l’écoutent,  ce sont le coeur et l’esprit, donc l’Amour, que Jésus sollicite de ses interlocuteurs de l’époque et aujourd’hui, de nous, à travers l’enseignement de l’Église !

    PRINCIPAUX  POINTS:

    1. Les puissances du Mal se déchaînent contre Jésus à la synagogue de Capharnahum et attaquent de front, avec hypocrisie et violence. Faisant semblant d’admettre la Puissance de Dieu en Jésus, elles sèment la confusion. Elles accusent Jésus de venir « perdre » ceux qui reconnaissent sa Toute Puissance...mais qui sont, en fait, les ennemis irréductibles du Bien, de l’Amour et les promoteurs de la haine et du Mal. Peu nous importe de savoir si l’homme « possédé » était ou non épileptique, comme certains détails pourraient le laisser supposer. Ce qui est certain, c’est que le Mal s’était glissé dans cet homme et que ce dernier en a été libéré par Jésus.
    2. Très instructive est la réaction des spectateurs.On sent un mélange de crainte, voir de frayeur à cause de la violence des forces du Mal qui se dévoilent. Mais ce qui va permettre aux « hommes de bonne volonté » d’admirer Jésus et d’en faire très vite la renommée, ce sont le fond et la forme de l’enseignement de Jésus. Il n’était pas comme celui des scribes et des pharisiens, prisonniers de « la lettre » et qui se contentaient d’une répétition littérale de « perroquets », étouffant la profondeur même de ce qu’ils présentaient comme la tradition de Moïse. L’enseignement de Jésus était vivant, issu du coeur de Dieu, basé sur l’Amour et sur une véritable tradition !
    3. La tradition n’est pas immobilisme stupide mais transmission des valeurs intangibles enseignées par Dieu à l’homme et dont l’adaptation concrète à la vie de l’homme tient compte des circonstances changeantes de la vie, au cours de l’histoire de l’humanité. Donc, fidélité au fond inchangé de ce que Dieu nous dit être le Bien et le Mal, et, en même temps, adaptation, dans la forme, aux circonstances changeantes de la vie, mais dans le respect du Bien et de l’Amour révélés par Dieu de façon immuable. Un bon exemple en est l’utilisation de la science par l’homme en vue de progresser au mieux dans une vie d’Amour, à l’écoute de l’enseignement du Christ et dans sa pratique.
    4. De cette écoute viendra, entre autres, le discernement de la véritable vocation à laquelle le Seigneur appelle chacun de nous et qui n’est pas celle de notre voisin mais la notre, comme vient de nous l’expliquer Saint Paul dans la seconde lecture à propos du mariage.
    5. Puissions-nous, par ailleurs, pratiquer nous aussi, comme Jésus, un « enseignement nouveau » vis à vis de ceux dont nous avons la charge (et d’abord notre conjoint et nos enfants) à la fois sur le fond, car basé vraiment sur l’Amour et sur le forme, car exprimé avec tellement de douceur, délicatesse et respect qu’il entraînera l’adhésion et non...la révolte ! Il y va de notre crédibilité et de notre efficacité pour la réalisation de notre vocation !

    Michel  ANDRE, diacre jeannemichel.andre@gmail.com BLOG  http://puzzlebondieu777.over-blog.com

  • IDÉES  POUR  HOMÉLIE  3ème Dimanche ord  B 21 1 2018

     

     

               Jo 3, 1-5.10  Ps 24  1 Co 7, 29-31 Mc 1, 14-20

                    

                    APPEL  DES  PREMIERS  APOTRES

     

                              DESINSTALLATION

     

    FIL  CONDUCTEUR :

    Après le baptême du christ, l’œuvre du Salut se met en place et Jésus choisit ses apôtres/collaborateurs. Le premier critère de son choix nous apparaît comme étant la disponibilité, dans la confiance ! Certes, Jésus avait déjà eu contact avec ces hommes, mais sa façon de leur demander de le suivre est plutôt abrupte et catégorique. Il ne passe pas avec eux un « contrat », ni CDD ni CDI ! Jésus leur demande une confiance totale en lui, renouvelable sans cesse ! Quelle exigence ! Mais, dira-t-on, pour ses apôtres, de son côté, Jésus ne ménageait pas ses efforts efficaces de proximité, patience, pédagogie, compassion, …Amour ! Le résultat, pour la diffusion de la Bonne Nouvelle, malgré les obstacles, fait notre admiration et peut-être notre envie ! Mais nous n’avons rien à leur envier, car à nous aussi, Jésus lance un appel à le suivre ! A travers quel signe, en vue de quoi, avec quels moyens ?   A nous d’y réfléchir et d’accomplir ainsi notre part dans l’œuvre du Salut !

     

    PRINCIPAUX  POINTS :

    1. Nous aussi, nous avons eu des « contacts » avec le Seigneur, au cours de nos jeunes années, à travers notre éducation, notre milieu familial, sociologique et Jésus nous a peut-être même « visité »plus spécialement à travers tel ou tel de ces « contacts » ?
    2. Quand nous revoyons en pensée, les événements importants de notre vie, la présence de Jésus à ces moments là a-t-elle été pour nous importante, capitale…ou seulement anecdotique, voir un peu gênante si nous avions organisé notre vie autrement qu’il nous le conseillait ?
    3. Aujourd’hui, il est temps, pendant ce qu’il nous est donné de vivre, de répondre pleinement à l’appel que Jésus nous lance! Or, cet appel, c’est le même que celui lancé à ses disciples : Appel à la disponibilité ! C'est-à-dire, tout en gérant au mieux notre situation présente et en prévoyant sagement l’avenir, être capable de renoncer à nos habitudes, à nos projets, même apparemment bons, voir excellents, si Dieu nous le demande !
    4. Mais comment Dieu va-t-il nous le demander ? Il se sert parfois de notre intelligence et compréhension de ce qu’il nous dit dans sa Parole, et qu’il nous transmet par le biais de l’Eglise. Mais il nous le fait comprendre aussi à travers ces événements douloureux que sont nos épreuves. Après, souvent , un premier mouvement d’humeur de notre part, nous comprenons que ces épreuves sont un appel à modifier notre comportement, pas forcément parce qu’il était mauvais, mais plutôt parce que Jésus nous propose, comme aux apôtres, de participer d’une autre façon à cette œuvre du Salut accomplie par lui, autrement que comme on l’imaginait !En fait, quand on réfléchit bien, on constate que Jésus nous appelle à l’Amour..de Dieu, du prochain et de nous-mêmes. Et l’Amour concret du prochain, c’est cela l’UNITE , à commencer par l’Unité entre chrétiens, ce pour quoi nous prions particulièrement cette semaine. C’est seulement par le témoignage d’Unité donné  par les chrétiens que peut se répandre la Bonne Nouvelle du Salut
    5. L’Unité, elles se réalise aussi dans ce qu’on appelle la « synthèse», c'est-à-dire le renforcement mutuel des divers volets de nos amours. Ainsi, aimer son conjoint ou ses enfants ne vient pas concurrencer l’Amour envers Dieu et inversement. Il y a, normalement, au contraire renforcement de l’un par l’autre. Par contre, Jésus vient de nous inviter à donner  leur juste place à nos diverses amours, en évitant de nous attacher à ce qui doit « passer » et, au contraire, en faisant grandir en nous l’Amour qui est le vrai chemin vers le BONHEUR !

     

     

    Michel  ANDRE, diacre        jeannemichel.andre@gmail.com

     

    BLOG    www.puzzlebondieu777.over-blog.com