Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BRELEVENEZ - LANNION - Page 11

  • SOLENNITÉ  DU  CORPS  ET  DU  SANG  DU  CHRIST - Dimanche 14 Juin 2020

    Dt 8, 2-3. 14b- 16a  Ps 147  1 Co 10, 16-17  Jn 6, 51-58

    Réalité et conséquences de la présence réelle du Christ

     

     

    FIL CONDUCTEUR : Cette réalité défie les lois de la matière, mais elle entre parfaitement dans le Plan de Celui qui est Créateur de cette matière comme de tout ce qui existe. Il s’agit de la vérité de la pleine personne du Christ sous les apparences du pain et du vin, réalisée au cours de l’eucharistie.

    Cette « présence réelle » ne peut être reconnue que par la Foi et relève d’un mystère qui dépasse notre entendement ! Il y a là un triple but poursuivi par Dieu : - La réalisation du Salut de l’humanité par le sacrifice du Christ !

               -La concrétisation de ce Salut pour chaque homme, appelé à devenir un « homme nouveau » puisque le Christ demeure réellement en lui et lui dans le Christ.

               -Enfin, appeler chacun de nous à participer pleinement à l’eucharistie en offrant sa propre vie avec celle que son Sauveur offre lui-même à son Père au cours de ce sacrement !

    Ce triple but cadre bien avec le projet de Bonheur de Dieu pour toute l’humanité !

     

    PRINCIPAUX  POINTS :

    1. Pour faire un mémorial de l’offrande de sa vie lors de la dernière Cène et cela jusqu’à la fin des temps il fallait au Seigneur Jésus être réellement présent sous une apparence permettant d’être en plusieurs lieux et en plusieurs temps avec ses fidèles de toutes les générations humaines.
    2. C’était et cela reste, pour chaque fidèle, la possibilité de s’offrir lui-même et d’accueillir Jésus réellement par la communion. Cet accueil n’est pas de quelques instant seulement, car le Seigneur Jésus a bien précisé : « Celui qui mange ma chaire et boit mon sang, je demeure en lui et lui en moi » (Jn 6, 56)…alors même que la « présence réelle » ne dure qu’autant que persistent les apparences du pain et du vin.
    3. Il y a en effet dans la présence du Christ en nous un puissant pouvoir de transformation, comme celui évoqué en l’Apocalypse (chap 3 verset 20), promettant une « installation » du Sauveur en celui qui lui ouvre quand il  frappe à la porte.
    4. C’est pourquoi il nous faut « veiller » dans cette attente de serviteur vis-à-vis du Maître. De même, il est une condition indispensable pour participer pleinement à l’eucharistie ! C’est celle demandée par Jésus à ses disciples avant la dernière Cène du Jeudi saint : l’acceptation de se laisser laver les pieds et la nécessité de nous laver les pieds les uns les autres, dans une réelle humilité. Cette attitude, elle doit s’exprimer lors de notre prière « pénitentielle » au début de chaque eucharistie.
    5. Faute de cela, nous pourrions tomber dans une vision « magique » et restrictive de l’eucharistie, sans comprendre le pourquoi de cette merveilleuse présence réelle du corps et du sang du Christ avec toutes ses conséquences ! Comme on le constate, il y a là- dedans la « part de Dieu » et « la part des hommes », fruit de la Nouvelle et éternelle Alliance dans le sang du Christ !

     

    NB Si l’on célèbre la « Fête des pères », déplacée comme celle des mères ...on peut souligner que cette Alliance nouvelle entre Dieu et les hommes  évoque celle entre la Paternité de Dieu et la paternité des hommes, convergeant vers un même but :le BONHEUR par l’AMOUR !

     

    Michel  ANDRE, diacre  jeannemichel.andre@gmail.com

    Blog http://puzzlebondieu777.over-blog.com

  • DIMANCHE  APRES  PENTECÔTE A (7 juin 2020)

    SAINTE  TRINITÉ

                         Ex 34, 4b-6. 8-9   Dn 3  2 Co 13, 11-13   Jn 3, 16-18

    Le mystère de la Sainte Trinité, c’est celui d’un seul Dieu en trois Personnes. Il est à l’origine de  notre existence, de notre Foi, et il est promesse de notre Bonheur !

    Fil conducteur :

    Le mystère de Dieu /Trinité entraîne dans son sillage ces autres mystères que sont ceux de l'incarnation, de la rédemption… qui, sans lui n'auraient pas raison d'être. Il est à l’origine de notre Foi en Dieu comme Source de l’Amour !

     Du fait que Dieu est Un et Trine, il est en lui-même Relation! Or, la Relation est la condition même de l'Amour. Sans Relation, pas d'Amour possible! Ainsi, l'Amour, dont nous avons l'expérience concrète, vient d’une Source, qui comporte donc, en elle-même, une relation. C’est bien le cas du Dieu Unique et en trois personnes que sont le Père, le Fils et l’Esprit.

    Au contraire, le caractère "monolithique" de Dieu, tel que le voient certains, comme Personne unique, majestueuse, isolée, nous priverait de l’espérance de Bonheur en plénitude que nous apporte, au contraire, notre Foi confiante en ce Dieu Un et Trine, source de tout Amour, Père de tendresse (comme nous le montre Paul dans la lettre aux romains 8, 14-17), désireux de nous partager  le Bonheur même que vivent entre elles les Trois Personnes de la Trinité !

    C’est en vue de ce Bonheur que le Père nous a envoyé le Fils  pour nous apporter l'indispensable Salut et nous le faire vivre dans l’Esprit !

    Principaux points :

    • Notre Foi chrétienne est donc basée sur ce mystère de la Sainte Trinité. Certains récusent, de principe, tout "mystère" et n’admettent que ce que l’intelligence peut comprendre et la raison expliquer. Ils exigent des certitudes là où nous ne pouvons avoir, par la seule raison, que des convictions toujours révisables.
    • En effet, la raison butera toujours sur ce qui la dépasse, à savoir, la notion même d’infini ! Nous augmentons sans cesse nos connaissances et c’est merveilleux !  Mais nous savons que plus nous résolvons de questions et plus il s'en pose de nouvelles et plus nombreuses. Cependant, la raison humaine recherche légitimement le « comment » de la création. Mais, pour que nous accédions au « pour quoi », il faut que Dieu vienne à notre rencontre et jette un pont entre lui, (qui seul peut répondre a ce « pour quoi » il a créé)  et nous, ses créatures. Ce pont, c’est le "mystère" !
    • Accueillir le mystère communiqué par Dieu à l’homme dans la Révélation, c’est grandir en Connaissance réelle, profonde, de ce à quoi notre raison n'a pas accès! C'est accepter ce DON de Dieu, annoncé à la samaritaine, (Jn 4) en vue de notre Bonheur : la connaissance de l'AMOUR.
    • Le mystère de la Trinité, c’est celui de l’Amour. Ces trois Personnes en un seul Dieu, nous montrent que là est l'origine de cet Amour dont nous percevons en nous l’attente et qui nous comble… si nous y adhérons!
    • Ainsi nous comprenons comment nous sommes vraiment image de Dieu (Gn 1, 27), avec, chacun, cette soif illimitée d’être aimé et d’aimer que nous reconnaissons en nous ! Nous réalisons aussi, parce que l’Esprit de Dieu le révèle à notre esprit (Rm 8, 14-17), que nous sommes vraiment fils de Dieu, issus de l’Amour et destinés au Bonheur par l’Amour. Cette Bonne Nouvelle, Jésus nous demande de la transmettre à tous nos frères aujourd’hui, au nom du Père du Fils et du Saint-Esprit !

     

    Michel ANDRE, diacre                     jeannemichel.andre@gmail.com

    BLOG    http://puzzlebondieu777.over-blog.com