Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

BRELEVENEZ - LANNION - Page 10

  • 14 ème Dimanche Ord A 5 juillet 2020

    Za 9, 9-10  Ps 144  Rm 8, 9. 11-13  Mt 11, 25-30

    SOUS  QUEL  JOUG  AI-JE  MIS  MA  VIE ?

     

    Le Seigneur Jésus ne se laisse pas, comme nous, submerger par tous les problèmes alentour, qui encombrent et trop souvent gâchent notre vie, telle cette désastreuse pandémie. Tout en prenant part à tout ce qui concerne l’humanité toute entière, Il nous montre le vrai but de notre vie : le BONHEUR grâce à l’AMOUR. Il exulte en voyant se réaliser ce projet de Dieu de Bonheur pour l'humanité grâce au Salut que lui, Jésus, apporte par le sacrifice d’Amour de sa vie.

     

    Il exulte aussi car il va associer, à l'accomplissement de ce Salut, tous les hommes de bonne volonté. Pour cela, pas besoin de la puissance de l'argent, de l'intelligence, de tout ce que les soi disant "sages et savants" sont si fiers, mais qui éloigne plutôt les hommes de l'Amour et les pousse  à se croire leur propre Dieu.

     

    Par contre, il nous est nécessaire, pour atteindre ce but, de suivre Jésus, pour parvenir au Royaume, par ce chemin qui passe par l'AMOUR.

    Au lieu de nous détacher de Dieu, dans la prétention d'une indépendance par rapport à lui, il faut nous placer "sous le joug de Jésus". Qu’est-ce que cela veut dire ?

     

    Cela fait allusion  à la traction des charrettes que réalisait la paire de bœufs attelée sous le même joug, pièce de bois qui assemblait leur front. Mais il y avait toujours le bœuf "conducteur" et le bœuf secondaire, mené et dirigé par le premier, sans lequel l'attelage ne pouvait avancer vers son but!

    En l'occurrence, le" conducteur", pour nous, c'est Jésus, sans qui nous ne pouvons diriger nos vies vers le but désiré. Sans Jésus, comme il nous le dit lui-même, "nous ne pouvons rien faire!" sinon nous égarer !

     

    -Quand Jésus parle de ce que son Père, a caché aux sages et aux savants, nous devons bien comprendre que le Père, Lui, ne cache rien (et d'ailleurs, Jésus nous a affirmé que la Vérité sera "proclamée sur les toits"!). Mais ce sont certains sages et savants prétentieux, qui, voulant accéder à la connaissance par leur seule intelligence à eux, sans le secours éclairant de Dieu, se cachent à eux mêmes la connaissance profonde de toutes choses!

     

     

    -Concernant les "fardeaux", dont nous parle Jésus et que nous devons porter comme étant chacun le nôtre,il s’agit de ce qu'il nous faut réaliser dans notre vie. Mais, en réalité, si certains « fardeaux »sont incontournables, venant de nos obligations vitales, comme, par exemple le "fardeau" que représentent l’alimentation ou les soins élémentaires du corps, d'autres nous sont imposés par le prochain …ou par nous-mêmes et n'ont rien à voir avec le "fardeau léger" que nous aurons à porter en suivant le Christ!

     

    -Les fardeaux dont nous chargeons nous-mêmes nos épaules, c'est surtout l'ensemble de ces désirs illusoires et encombrants qui montent en nous quand nous écoutons le Tentateur. C'est une illusion de penser que la satisfaction de ces désirs et non l'Amour peut nous obtenir le BONHEUR. Ces désirs désordonnés deviennent alors nos maîtres et de véritables drogues. L’obsession de les satisfaire est un insupportable fardeau! (Rm 9, 13) dont nous chargeons nous-mêmes notre vie !

     

     

    La bonne question que nous devons nous poser devient alors : "sous quel joug suis-je?". Est-ce, peut-être, sans le savoir, sous le joug de ces désirs insatiables, trompeurs et  destructeurs ou sous le joug d'Amour de Jésus, en route avec Lui vers le Royaume et dés maintenant dans une totale confiance en Dieu pour obtenir le BONHEUR par l'AMOUR"?

     

    Michel  ANDRE, diacre  jeannemichel.andre@gmail.com

     

    BLOG   http://puzzlebondieu777.over-blog.com